Comment dépister à temps un cancer colorectal ?

Comment dépister à temps un cancer colorectal ?

Faire un test de dépistage régulièrement entre 50 et 74 ans, comme recommandé dans le programme de dépistage organisé du cancer colorectal.

Mais aussi, il est important de savoir reconnaître les signes d'alerte d'un cancer colorectal.

Dépistage organisé du cancer colorectal

En pratique, les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans sont invités par courrier à se rendre chez leur médecin traitant afin de déterminer si le test de dépistage est approprié.

Dans l'affirmative, un test de dépistage sera remis au patient.

Celui-ci consiste à prélever sur trois selles consécutives un petit fragment de la taille d'une lentille ou d'un grain de riz, qu'il faut déposer sur une plaquette. Le patient envoie alors cette plaquette par courrier à un centre d'analyses.

Les résultats sont envoyés en retour à la personne concernée et à son médecin.

  • Si le test est positif, une coloscopie est prescrite pour confirmer ou infirmer la suspicion de lésion cancéreuse.
  • Si le test est négatif, la personne est invitée à le renouveler deux ans plus tard.

Mais elle est aussi informée sur les signes d'alerte devant amener à consulter sans attendre ce délai de deux ans.

 

Pour ceux qui ne peuvent pas participer au dépistage organisé ou qui refusent le test des selles ainsi que la coloscopie, sachez qu’il existe depuis peu un test génétique de dépistage reposant sur une simple prise de sang. Dénommé Septine 9, ce test recherche dans le sang des gènes produits par le cancer du côlon. Son seul inconvénient est son prix, car il n’est pas remboursé par la Sécurité sociale (dans les 95 euros).

Dépistage du cancer colorectal : les signes qui doivent vous alerter

Certains symptômes doivent amener à consulter rapidement son médecin, lequel pourra prescrire une coloscopie pour en déterminer la cause et le cas échéant détecter précocement un cancer colorectal.

  • Présence de saignement dans les selles, qu'il ne faut pas attribuer spontanément à des hémorroïdes sans avis médical.
  • Troubles du transit d'apparition récente : diarrhée ou constipation inhabituelle ou alternance des deux.
  • Douleurs abdominales inexpliquées et d'apparition récente.
  • Amaigrissement inexpliqué.

Mis à jour par Dr Philippe Presles le 26/11/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache le 07/05/2007
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Institut national du cancer (Inca), http://www.e-cancer.fr/depistage/cancer-colorectal. Ministère de la santé, http://www.sante.gouv.fr/2009-le-depistage-organise-du-cancer-colorectal-est-generalise-sur-tout-le-territoire.html. Assurance maladie, http://www.ameli.fr/assures/votre-caisse-la-vienne/nos-actions-de-prevention/depistage-organise-du-cancer-du-colon_la-vienne.php.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
article
2113
Cancer côlon-rectum
Comment dépister à temps un cancer colorectal ?
Comment dépister à temps un cancer colorectal ? Faire un test de dépistage régulièrement entre 50 et 74 ans, comme recommandé dans le programme de dépistage organisé du cancer colorectal.Mais aussi, il est important de savoir reconnaître les signes d'alerte d'un cancer colorectal.
http://www.devesantedev.fr/comment-depister-temps-cancer-colorectal/actualite/580
2007-05-07 02:00:00
http://www.devesantedev.fr/sites/default/files/images_articles/2113_1.jpg

en savoir plus

Les grands thèmes santé Aucun grands thèmes santé
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Note moyenne des articles :
  • rating
  • rating
  • rating
  • rating
  • rating
108626 avis